Le prix des locations devenant de plus en plus cher, notamment dans les grandes villes, les jeunes envisagent souvent, désormais, de se tourner vers l’accession à la propriété. Pour autant, si les raisons sont compréhensibles, est-il possible d’acheter un bien immobilier quand on a vingt ans ?

Acheter un bien immobilier à 20 ans : possible ?

Non seulement, il est possible d’acheter un bien immobilier, mais solliciter un crédit immobilier quand a vingt ans est même recommandé, dans certains cas.

Bien entendu, il faut prouver que l’on a déjà une situation professionnelle stable et qu’elle peut évoluer favorablement. Pour autant, cela n’est pour le moment que simple conjecture et les banques n’aiment pas prendre le risque. Elles regardent donc au moment de la demande les ressources et les charges pour évaluer le taux d’endettement.

Pour s’assurer que le projet tient la route, le propriétaire en devenir peut demander son avis et l’accompagnement d’un courtier en crédit immobilier. Ce dernier expliquera ce que regarde la banque.

Ne pas cumuler les incidents de paiement est souhaitable, car l’historique bancaire est également scruté. Les banques apprécient ce type de profils : on peut leur proposer des prêts de longue durée, pour que les mensualités ne soient pas trop élevées, sans avoir peur de l’âge à la fin du remboursement et donc de l’assurance emprunteur qui pourrait poser problème ; comme cela pourrait être le cas pour des personnes plus âgées.

Certains crédits sont d’ailleurs spécifiques au public jeune, pour attirer cette clientèle pleine de promesses. Mais il est préférable, avec un taux d’endettement bas, un niveau de ressources correct, d’avoir également un apport.

Comment trouver le meilleur crédit immobilier quand on a vingt ans

Le prêt immobilier semble conditionné à tellement de choses qu’il peut être facile de se décourager, quand on a vingt ans et que l’on souhaite acheter son premier logement.

Pourtant, si une simulation en ligne a démontré la faisabilité, ou encore que le courtier est positif, face au projet, il faut en voir toutes les opportunités.

Acheter un premier bien n’est souvent qu’un tremplin. Quand le jeune fonde une famille, il pourra revendre la première maison ou l’appartement, quelquefois avec une plus-value pour acheter plus grand. De toute façon, dès le premier achat, on construit son patrimoine ; ce qui sera toujours intéressant, surtout si l’on envisage d’avoir des enfants.

De nombreux prêts complémentaires dont le PTZ peuvent être demandés, ce qui permet de limiter la somme à rembourser.

L’assurance emprunteur, sauf problème de santé, ne sera pas très onéreuse, surtout si on se tourne vers un cabinet extérieur plutôt que celle que proposera la banque.

D’ailleurs, le jeune a tout intérêt à comparer les offres bancaires en lice. Il est important de payer son crédit le moins cher possible, en visant le taux d’intérêt le plus bas du marché.

Des outils gratuits le permettent sur Internet, bien sûr, mais cela fait partie des prérogatives du courtier, de soumettre des propositions bancaires clés en main, pour que la personne choisisse celle qui présente les plus grands atouts, pour l’achat de son premier logement.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.