Les enfants peuvent se passionner de moto dès leur plus jeune âge et vouloir en pratiquer. C’est pour cette raison que le motocross est aussi populaire auprès des jeunes publics. Cette activité consiste en un parcours d’obstacles nécessitant un motocross non homologué route ainsi qu’un équipement particulier. Il est possible de pratiquer ce sport très tôt, mais en ce qui concerne la compétition, il faudra remplir quelques conditions liées à l’âge.

Pratiquer la moto de compétition : à partir de quel âge ?

Si votre enfant est passionné de moto, le motocross est surement une activité qui va lui plaire. Cependant, pour pratiquer ce sport, il faut tenir compte d’une condition d’âge imposée par la loi. L’âge légal pour conduire un motocross en circuit fermé est de 6 ans, à condition que l’enfant en question soit déjà capable de se tenir en équilibre sur un véhicule à deux roues. Il faudra donc que l’enfant soit à l’aise sur un vélo avant d’envisager de le mettre sur un véhicule motorisé. Généralement, les parents font appel à un éducateur breveté pour initier leurs enfants à la pratique de la moto, ce qui leur permet de s’exercer. En effet, à 6 ans, un enfant n’est pas encore autorisé à accéder aux compétitions. En suivant des cours éducatifs entre 6 et 7 ans, il sera en mesure d’acquérir les connaissances nécessaires pour passer à l’étape suivante.

Pour avoir la possibilité de participer aux compétitions, l’enfant doit passer ses « Guidons » de bronze, d’argent et d’or, mais il convient également d’avoir au moins 7 ans pour avoir la possibilité de les passer. C’est sur la base de ces distinctions que l’enfant sera en mesure d’accéder aux concours de motocross. À partir de 12 ans, c’est le certificat d’aptitude au sport motocycliste qui sera demandé si on souhaite concourir. L’enfant sera alors amené à passer un examen comportant une partie théorique et pratique.

Pratiquer le motocross : vers où se tourner ?

Si la compétition reste inaccessible à 6 ans, il est d’ores et déjà possible d’initier l’enfant à la moto. Vous avez la possibilité de trouver des stages de motocross dans votre région en cherchant bien. Vous pouvez par exemple consulter le site de la fédération française de motocyclisme à la recherche de motoclubs éducatif ou d’une école française de motocyclisme. Les cours sont assurés par des moniteurs diplômés d’État et permettent aux enfants de pratiquer leur sport favori dans un cadre sécurisé. Le coût d’un stage de motocyclisme dépend des clubs et du niveau de l’enfant. Les tarifs affichés comprennent dans la majorité des cas l’assurance. Cependant, il est toujours conseillé de vérifier ce détail, car l’assurance est obligatoire pour conduire un motocross. Bien que les clubs soient en mesure d’équiper l’enfant, il est toujours préférable de disposer d’un équipement qui lui soit propre. Cet équipement comprendra pour l’essentiel, de dispositifs de protections utiles en cas de chute.

Quelle moto est adaptée à son enfant ?

Le choix de la moto de votre enfant dépend avant tout de son âge, de sa taille et de ses aptitudes. L’engin doit également être assez maniable pour qu’il puisse la relever en cas de chute. Quant à la puissance de la motorisation, il existe une règlementation mise en place par la fédération française de motocyclisme. À 6 ans, l’enfant devra bénéficier d’une moto de 8 CV maximum. Ensuite, entre 7 et 8 ans, il pourra conduire un engin de 65 cc maximum pour monter à 90 cc entre 9 et 10 ans. Entre 11 et 14 ans, la puissance maximum recommandée est de 90 cc sur une moto 2T et 150 cc sur une 4T. À partir de 15 ans, la cylindrée est libre.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.